LES VRAIS ACTEURS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

mardi 6 mai 2014 12:35

A propos de l'auteur

talia

Envoyer un message Retour à sa page Sailbook

 

Gérard Macron, secrétaire général de l’Elysée  vient de la banque Rothschild.

Stéphane Israël, directeur de cabinet d’Arnaud Montebourg nouveau ministre de l’économie vient de la banque Rothschild.

Pourquoi celui qui disait que son « ennemi sans visage était la finance » s’entoure et fait surveiller ses ministres importants par la finance qui cette fois a un visage ?

N’importe quel ménage français en difficulté financière, ou pas d’ailleurs, commence par renégocier ses taux d’intérêts bancaires quand ils sont conjoncturellement au plus bas pour faire des économies. Le gouvernement français,  sous l’impulsion des deux précités, se refuse totalement à racheter ses anciennes dettes négociées entre 3 % & 4 % pour les remplacer par des emprunts à 1,2 % qui sont ceux d’aujourd’hui.

Gain, environ 20 milliards d’€uros.

Nos différents ministres sont-ils beaucoup plus stupides que la moyenne des français ou une raison d’état, qui par nature nous échappe, en serait la cause. Peut-être n’est ce que philosophique et qu’il faut … habituer les français à se serrer la ceinture.

Tout commence pour nous en 1973 avec la loi « Rothschild » promue par le ministre des finances Valérie Giscard d’Estaing et signée par le président de la république Georges Pompidou, tous deux cadres dirigeants de la banque Rothschild. Cette loi oblige la France à céder gratuitement une partie de son droit de battre monnaie à la banque Rothschild et à emprunter cet argent (propriété inaliénable de l’état) à la même banque Rothschild contre un intérêt (intérêt évidemment totalement illégal) 1

L’article 104 du traité de Maastricht et l’article 123 du traité de Lisbonne obligent l’état français à abandonner ses dernières prérogatives sur la monnaie. Le rédacteur principal de ces articles est un certain Valérie Giscard d’Estaing, député européen de 89 à 93 et créateur avec Helmut Schmidt en 1986 du « Comité pour l'Union monétaire de l'Europe ». Le "programme pour l'action" qu’il publie en 1988 est l’original de l’article 104 du Traité de Maastricht qui en est la « copie collé » (VGE ne voulant pas qu’on lui en vole la paternité en laissant le « Comité Delors » le signer). Au fait, il faut se rappeler que VGE est un ancien de la banque Rothschild.

L’original de l’article 123 du traité de Lisbonne et à retrouver dans « La Constitution pour l'Europe [propos liminaire] », Albin Michel, Paris, 2003. Signé…..  VGE.

 

 Ce très curieux mélange, presque libertin, entre notre politique d’austérité (pour pouvoir continuer à payer des intérêts « illicites ») et la Banque Rothschild (ou ses propriétaires) a bien sur largement perdurée (jusqu’à nos jours avec Gérard et Stéphane) a travers d’illustres employés de cette banque  (accessoirement personnages politiques)

Jean-Charles Naouri ; ancien directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy associé-gérant  de la banque Rothschild et Cie,

Nicolas Bazire ; ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur associé gérant à la banque Rothschild

Edouard Balladur 1° ministre, amis intime d’Edouard de Rohschild dont il est le témoin de mariage (certainement à « l’insu de son plein gré »)

François Pérol ; ancien secrétaire général de l’Elysée de Sarkosy (grand architecte du programme économique de Nicolas Sarkozy) associé gérant à la banque Rothschild

Gerhard Schröder ; Ancien chancelier allemand, l’inventeur du boulot à 1 euro et le destructeur de la protection sociale allemande ; modèle de François Hollande, conseillé associé à la banque Rothschild à Paris. (peut-être visiteur du soir)

Je suis sur qu’en cherchant mieux…

Seule Golman-Sachs peut se venter d’avoir fait mieux.

La firme comme elle est quelquefois surnommée ou plus justement « Government Sachs » par les affranchis, a su fournir quantité de hauts dirigeants politiques, économiques et financiers aux Etat européens et aux Etats-Unis.

 Mario Monti, nommé chef du gouvernement italien,

 Robert Rubin et  Hank Paulson, anciens Secrétaire du Trésor des États-Unis, 

Loukás Papadímos, premier ministre grec, 

Mario Draghi, gouverneur de la Banque d'Italie puis Président de la Banque centrale européenne, 

Mark Carney, gouverneur de la Banque du Canada,

Karel Van Miert et Peter Sutherland, anciens Commissaires européens à la Concurrence.

Otmar Issing, qui fut membre du conseil d'administration de la Deutsche Bundesbank et économiste en chef de la Banque centrale européenne.

 

La encore en cherchant bien ! Rothschid et Golman-Sachs est-ce deux entités réellement indépendantes l’une de l’autre ?

State Street Corporation, Vanguard Group, BlackRock, FMR (Fidelity), RICG, Rockefellers, Lehmans, Kuhn Loebs , Warburg , Lazards,  Moses Seifs etc…




Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1853