Le voyage de Josy en Amérique du sud (part 1°)

mercredi 24 avril 2013 15:20

Après nos voyages sur "Otowa" à travers la Méditerranée,  nous avons décidé, Philippe et moi de faire le tour de l’Amérique du Sud en …4x4 avec notre « Def » aménagé pour l’occasion.

Je vais vous faire partager notre périple au jour le jour. Je suis Belge (flamande) qui ne parle français que depuis quelques années, je vous demande donc de m’excuser si certaines tournures de phrases peuvent être mal appropriées. J’espère que cela vous fera sourire.

 

 

Vendredi 21 septembre 2012

17h02 Steven et les petites viennent nous chercher et nous déposent à la gare.

Nous sommes chargés comme des baudets.

19h18 Le train sort de la gare. Le voyage peut commencer. Oef!

Samedi 22 septembre

Après un vol agréable de 13h nous arrivons à 7hh45 local.

Heureusement nous avons pu dormir grâce à l'économique premium.

BUENOS AIRES HERE WE COME !!!!!!!

À la douane ça commence bien. Philippe qui me dit : c'est à toi maintenant de faire ta part du voyage, tu traduis ce qu'ils disent.

Je suis un peu embêtée. La seule chose que je devais faire pour le voyage c'était d'apprendre l'espagnol et je ne l'ai pas fait.

Après qu'on a déposé le bagage à l'hôtel (très beau) on part pour visiter Place Mayo et Recoletta avec son célèbre cimetière. Très surprenant, très prennent et plein d'histoire ou certaines famille se font construire des véritables mausolées. Un des plus visite est celui de la famille Duarte ou repose Évita Perron, figure historique de l'Argentine.

Après nous allons manger la vraie viande argentine. C'est là où on a vu la Stella Artois dansun seau de champagne plein de glaçons. Pas bête les Argentins.

Il y a un marché artisanal mais vu les bagages bondées on regarde seulement.

Il est 20h et fatigues du voyage,nous allons dormir.

Dimanche 23 septembre.

Il est 7h. On se réveille. Philippe regarde le mail de René (l’organisateur) avec plein de changements dans le parcours. Ça fait ch........... Philippe. Il a tellement bien prépare.

Tant pis! C'est comme ça.

Je n'ose pas mettre mes lentilles. Un oeil est complètement rouge.

Nous partons pour La Bocca: un quartier de BA connu pour les petits maisons colorées très vive, construisent à l'époque avec des planches et des tôles de récupération. C'était peint avec les restes des pots de peinture des bateaux. Un quartier pauvre devenu touristique. Ambiance tango assurée.

 

En route pour La Telmo.

La Plaza Doreggo est plein du charme provençale. Le dimanche, les danseurs de tango, musiciens, une brocante etc.donnent cet endroit une ambiance très agréable. Ko

En semaine, les terrasses reprennent leurs places.

Fatigués on rentre à l'hôtel.

 

Lundi 24 septembre

Ce n'est pas le jour idéal pour prendre le car touristique, car il fait très froid mais on est des durs. À peine partie, on regrette qu'on n'a pas pris nos vestes et bonnets.

3 haltes plus tard on quitte le bus pour chercher les vestes à l'hôtel. Retour au halte 3 pour reprendre le car. Pas de chance le car est en panne. Une heure après on est au case de départ et on doit attendre un autre car. Bref avec beaucoup de retard on reprend la route.

On passe par Palermo Viejo ou Soho, un endroit très animé où on quitte le bus pour manger. Le quartier est très jeune et branché. Les boutiques les plus farfelues, les chers et les cheaps se trouvent dans ce quartier. J'aime bien.

On reprend le car mais je ne prends pas de plaisir, j'ai tellement froid.

Le soir on va manger à Puerto Madero. C'était un port délabré et ces anciens dock ont été réhabilité. C'est maintenant l'arrondissement le plus cher au mètre carré. Des lofts, des entreprises, bars et restaurants entre autre "siga la vacha" où on mange se soir.

On va revenir une autrefois tellement on mange bien ( à volonté 130 pesos).

 

Mardi 25 septembre

Bien dormi après une journée de froid.

Ce matin on fait "les murs" a la recherche de l'argent. Pas évident: max 1000 pesos et seulement visa. Près de l'hôtel, bonne adresse pour cd et guide.

On trouve le magasin Wild World qui nous peut fournir des bouteilles de gaz.

Visite de la Galerie Pacific.

On prend le café au El Gato Negro.

Rendez vous a 20h au lobby de l'hôtel pour une soirée spectacle de tango.

 

Mercredi 26 septembre

Départ de l'hôtel Savoy pour aller au Conquistador.

On va de 5*plus à 3*moins. Le choc et en plus on paye plus.

Le groupe est arrivé vers 11h et toute suite les petits groupes se forment.

Lunch avec 3 autre couples à El Establo. Très bien manger, bonne ambiance.

Promenade en ville.

 

Jeudi 27 septembre

Pet.dej. à 8h.

Parti à pied à La Boca. (Voir 23 sept.)

Visite et lunch (mauvais)

Visite ancien prison et musée. Balade dans les rues de la Place Direggo.(voir 23sept)

Pendant le retour on tombe en plein milieu d'une manifestation

Dîner en face de l'hôtel. Viande excellent.

Dodo.

 

Vendredi 28 septembre

Départ à 10.30h

Journée et nuit en bus. Très pénible pour mois. Jambe et pied gonfles.

 

Samedi 29 septembre

Nous sommes arrivés à l'hôtel vers midi, enfin on est a Iguazu côté Brezil.

Puisque les chambres de l'hôtel ne sont pas prêtes, nous partons à pied à la cascade. Un temps pourri: pluie, vent et froid. À l'entre du site on prend un bus ouvert!!!!!! jusqu'aux chutes. C'est intenable tellement il fait froid.

Mais la vue des cascades fait oublier toute souffrance. Un paysage époustouflant.

MAJESTUEUX !!!!

Les photos ne seront pas à la hauteur à cause le mauvais temps.( pluie et brume)

On reprend le car plein des jeunes (une école de Cordoba en Argentine).

Super ambiance, des cris, des rigolades, des bisous. On dirait qu'on été les Mamy et papy de toute cette classe.

 

Dimanche 30 septembre

Journée Iguazu

Départ 9h. Nous partons en car pour Iguazu mais côté Argentin. Il paraît beaucoup plus beau que le côté brésilien. On verra.

Avec notre petit groupe de 8, nous prenons journée grande aventure et écologique (différent possibilité). Nous avons une énorme chance que le temps soit avec nous, il fait beau et grand soleil.

On prend un unimog pour faire un tour dans le forêt, puis on arrive à la rivière.

On nous donne des gilets de sauvetage et des sacs étanches. Un énorme zodiac nous attend pour nous amener au pied des chutes et même de très prêt, tellement prêt qu'on prend tous des énormes douches.

Merci aux sacs étanches.

Grandiose, spectaculaire, ce spectacle nous laisse bouche bée.

Heureusement qu'il fait beau, on est mouillé jusqu'au slip.

Après le lunch on prend un petit train et on rencontre un Knokkois qui travaille et vit depuis 18 ans là.

Ballade sur une passerelle au dessus les chutes. On ne peut pas d'écrire le spectacle tellement c'est beau et puissant.

On rentre avec la tête plein d'images.

Dîner et dodo.

Lundi 1 octobre.

Départ 9.30h en bus direction Paraguay (zone franche). Aha je vais parler avec Philippe pour peut-être on sait jamais ........acheter mon rêve : un iPad. Au moins c'est l'occasion de regarder le prix. On verra.!!!!!!

En arrivant on est surpris : on dirait l'Afrique.

Des centaines des vendeurs qui essaie de vendre n'importe quoi.

On trouve dans " un shopping centre " des magasins d'informatique. Dans les étalages: des iPad!!!!!!!!!

Pendant 1heure nous comparons les prix, jusqu'à Philippe en à marre.

C'est maintenant ou jamais!!! Eh bien c'est maintenant. Je l'ai. Je suis la femme la plus heureuse!!!!!!!

Christine en achète aussi un.

On a de la chance que Pat connais iPad au bout des doigts, il nous aide à mettre ce petit trésor en marche.

 

Mardi 2 octobre

A part que j'ai commencé à utiliser et connaître un peu mieux l'iPad pendant cette longue journée en bus, je n'ai pas grand chose à raconter. Le bus c'est vraiment pas mon truc.

 

3 octobre 2012.

Nous avons passé la nuit à Corrientes. Après un petit déjeuner bien mérité, Patrick a continué expliquer l' I PAD. Philippe et Joël sont aller acheter un sac de voyage (on en a 5 à la maison).

Refaire les sacs, payer et après une petite promenade nous avons mangé dans un resto du coin "el favolo", l'ambiance est excellente. Oublier l'énervement de la veille.

À 13h30 nous partons en direction de Buenos Aires. Le car, qui normalement m'ennuie, devient bizarrement agréable grâce à "ma" I PAD.

Je m'occupe avec le GPS,la boussole et pages.

On s'arrête au resto route et dodo dans le car.

On se rencontre qu'on va trop vite et qu'on arrivera à 2h du matin à Buenos Aires.

 

4 octobre jeudi

Le car ralenti, il roule pendant 3h à 30km/h. De façon à ne pas arriver avant 6h30.

Déchargement des bagages, consigne à l'hôtel.

En route vers le port, prise des tickets, douane et navigation jusqu'à Colonia en Uruguay.

Arriver à 10h30, chercher l'hôtel et visite de la vielle ville.

Un sentiment de plénitude, de sécurité, pas de feu rouge.

Chouette resto pour le déjeuner à midi dans une cour intérieure avec un guitariste.

Petite ballade et information pour louer des voitures, visite des magasins, souper.

Retour a l'hôtel. Il est 22h et repos bien mérite après cette nuit dans le car.

 

Vendredi 5 octobre

Réveil a 6h45. La salle de bain est fermée. Pas moyen pour l'ouvrir. Descendre 2 étages pour faire pipi. Le concierge monte pour ouvrir la porte. Mais sans vain. La seule chose à faire c'est d attendre que le serrurier ouvre la porte.

Après un douche et petit déjeuner nous partons (à 10) pour louer des voitures pour visiter Colonia. Déjeuner avec des produits locaux dans un très chouette cour

Vers 15h on part à la gare maritime pour prendre le bateau qui nous ramène à Buenos Aires.

Retour a l hôtel.

 

Samedi 6 octobre

Pendant que Philippe chipotte dans ses photos et ordinateur moi et Jocelyn allons chez Tortoni ou Joël et Guy nous attendent pour boire un chocolat chaud. Après, à 3 nous sommes partis pour la librairie au calle callao. Puis rendez vous avec les autres a San Telmo ou on déjeune dans un très bon resto.

Promenade dans le marcher couvert de puce. Bu un verre à l’hôtel.

 

Dimanche 7 octobre

Grande réunion, quels énervements, Philippe quitte la salle

Vers midi on part à 10 vers Montanero (une bonne 1/2h de route avec voiture).

Mais malheureusement la fête est annulé à cause de la pluie. Pas grave on va manger dans un resto local. Puis une petite ballade et en sortant on entend de la musique dans une salle. Curieux, on rentre et la salle plein de gens de 3 eme âge qui dansent. Cela dure pas longtemps que Philippe est sur la piste. Après passé un bon moment nous retournons avec bus et métro à l'hôtel.

Encore un dernier pot et au lit.

 

Lundi. 8 Octobre

Vers 10h30 nous sommes partis pour visiter un théâtre qui est transformé comme immense libraire. C'est splendide. Sur plusieurs étages sont exposés des livres et aussi des cd.

Joël et Guy étaient déjà la et nous avons bu un café ou il y avait à l'époque la scène.

Bien sur nous avons acheté des cd.

Vers 14h direction Palermo viejo. Rendez vous avec le reste de la bande pour le dîner etaprès une ballade dans Palermo Soho. J'ai acheté des chaussures (j'ai perdu une paire).

Vers 18h30 retour à l'hôtel. Il y a une grande discussion à la réception avec l'autre groupe et Rene. Bien sur Philippe reste pour entendre ce qui se passe.

Un pot dans le bar et on monte.

 

Mardi 9 octobre

Après petit déjeuner on va d'abord à américan express pour chercher de l'argent.

Après 1/2 h de paperasse, on part pour le jardin japonais.

Quand même un peu déçu du jardin.a pris qque photos et on retrouve 3 de nos copains.

Lunch El Establo. Bien manger.14.30h rendez-vous à l'hôtel. Départ avec un bus direction Zarate. Il y a 2 hôtels. L'autre groupe se procure l'hôtel neuve nous l'autre. On ne dit rien. Le plus important c'est que nous sommes ensemble.

On fait un tour dans Zarate puis dodo. Il fait très froid.

 

Mercrdi 10 octobre

Très mal dormi à cause du froid. Juste une petite couverture.

Déjeuner et on va la recherche de gaz. On trouve un magasin qui veut bien nous procurer du gaz en cachette (c'est interdit)

On retrouve nos copains et après un bon lunch on retourne à l'hôtel ou on a rendez vous avec René.

Pas de bonne nouvelle concernant la voiture. On risque d'être ici jusqu'à lundi!.

L'ordinateur est cassé et on dépose l'ordi chez un réparateur.

On prend des renseignements des prix d'un notebook en cas ou.

 

Jeudi 11 octobre

Un peu mieux dormi mais j ai un rhum.

 

Vendredi 13 octobre

Quelques un de notre groupe sont allés à l autre hôtel où il y a le groupe tamalou.

René attendait le réveille de Ricardo. Ils ont danse le tango la vieille et Ricardo ne s est pas réveille!!!!!!! Résultat Joël et Michel en rage et avec raison.

Promenade au bord du Rio. On est arrivé vers midi à l église et on a bu un apéro. Joel oblige de prendre un gigantesque martini mais finalement bien goûter

Rejoint le groupe pour manger. On a fait pour la énième fois la rue commerçante.

Le soir bu un pot avec les copains

4 semaines que nous sommes en Argentine, et demain mardi nous allons chercher les voitures au port de Zarate. Des journées bien occupées en attendant le "Grande Buenos Aires" qui les transportait avec lenteur.

Nous partons vers 9h a la ville de Tigre à 30 minutes de BA ou les riches maisons toutes au bord de kfm de canaux ont chacune leur ponton et leur canot pour circuler.

Tiens donc, mais pourquoi hors du plein centre ville de Buenos Aires et de Zarate les balcons sont-ils grillagés, les boutiques bardées de barres de fer, les immeubles bien protégés par des portes solides ?

Certains l'ont compris à leurs dépens.

Après 1h30 de car on arrive à Tigre. On embarque tout de suite sur un bateau lancha (joli bateau plat en bois) pour un tour de 4h. Le bateau (assez bruyant) nous fait découvrir un tout autre côté de ce qu'on a déjà vu. À mi parcours nous sommes, après 1h30 de bateau, les estomacs de nos amis commence à rouspéter et le prochain halte on sort pour trouver un resto.  Pas gagner. Un. Peu de marche et on trouve un resto autrichien : Alpenhauss

On a mangé au bord de la rivière. Il fait beau. L'ambiance est bonne, la nourriture un peu moins. À 3.30h on repart en bateau, on arrive au bon port mais on doit se dépêcher pour visiter le marcher artisanal. À 18h on arrive en courant au car qui nous ramène à l hôtel.

Philippe décide d'acheter quand même le petit net book

Le périple commencera demain, sous pluive battante, direction Valdez et dans 2 ou 3 jours, baleines et phoques, tenez-vous bien, nous voil yà !

 

Dimanche 15 octobre

Après le petit déjeuner Christine, Jocelyn et moi sont allés se promener au bord de la rivière pendant que les hommes chipotes avec leurs ordinateur.

À 11h on est de retour pour la réunion avec René. On dine ensemble.

Petite promenade et je retourne à l'hôtel (coup de fatigue).

Philippe est en plein travail avec son nouveau net book.

À 20h on repart Philippe et son entourage ordi vont voir Jose.

Michel, Christine et moi allons vers le Rio . Il y a un orchestre qui joue mais nous arrivons trop tard.

Après encore bu un verre et 2 plats de pica....retour a l'hôtel et dodo.

 

Lundi 16 octobre

Les chauffeurs restent à l'hôtel dans l'attente de coup de tél de Ricardo pour retrouver le transitaire à la douane. Pendant ce temps les 3 meilleurs ( Joel,Christine et bien sur moi)du groupe vont faire des courses pour gagner du temps. Heureusement on a profité pour boire un café, parce que le reste de la journée.........

Mais j'ai les clefs du coffre avec moi et Philippe a besoin les papiers qui sont bien sur dans le coffre.

Au retour il m'attend avec impatience et il repart aussi tôt. Il est 11.55h et il m a dit que il a seulement 5 min sinon il doit revenir demain. L'angoisse totale !!!!!!!!

Après 1h j'envoie des messages aux copains pour en savoir plus et ils donnent des SMS pas du tout rassurant.

Bref avec un caillou dans l'estomac, j’attends mon homme.

Ils arrivent tous en taxi toujours pas de voiture et des problèmes à l'intérieur du groupe.

Notre binôme du container n'a pas voulu payer un bakchich. Résultat pas d'argent pas de clé. Patrick a pris la défense de PH et cela à déborder avec une explosion qque part attendu. Mais malheureusement aussi dans notre groupe. Jocelyn qui n'en peux plu des tensions, qui règnent depuis qque jours, craque.

À 18h l'assureur vient, il nous donne les papiers et après contrôle 85% est faux : le nom, la plaque, le châssis etc. Bref il reprend tous et promis d'être au port à 9h.

Quand même le soir on va manger dans le resto ou l'autre partie du groupe mange tout le temps. Avec un sacre nœud on rentre et on se salue de loin.

Heureusement on tchine ensemble et l'opticien vient parler à notre table. Le noeud dans l'estomac se défait et je peux profiter de mon repas qui est excellent.

Dodo bien mérite!

 

Mercredi 16 octobre

Les chauffeurs partent à 8.30h. Pendant ce temps Joël, Christine et moi essayent de consoler Jocelyn qui est envahie par le chagrin. Mais en vain, elle reste inconsolable.

Après un SMS( pas rassurent du tout )de Guy nous décidons d'aller manger. Cela nous va faire du bien de sortir un peu malgré la pluie qui tombe.

Un bouteille de vin, un repas et qque larmes plus loin on retourne à l'hôtel.

Les SMS de Guy nous tiennent au courant de ce qui se passe à la douane.

Vers 18h nos hommes arrivent enfin avec les 4x4!!!!!!

Après 4 semaines d'attente ça fait du bien de les voir. Tout à coup l'ambiance devient presque comme avant.

Resto et dodo

 

 




Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1871