Une fierté sans bornes !

mercredi 13 septembre 2017

Les grandes inventions ont toujours eu un parcours chaotique, d’abord en contestation de leur pertinence (souvenir : « Et pourtant elle tourne ! »). Ensuite les propriétaires de « laboratoires prédateurs » qui ne laissent jamais le temps au temps et phagocytent les résultats des inventeurs externes pour avoir les honneurs et un peu plus d’argent pour réussir leur activité de « sérials cambrioleurs ».

Les « justes », les « honnêtes », les nouveaux inventeurs non scientifiques, ont développé le financement participatif pour contrer ces freins à l’innovation,

A l’origine, le financement participatif est né de la réunion de deux reflexes très humains. Investir dans une startup scientifique, c’était l’espoir de faire d’énormes plus-values (Microsoft), ou, et, la fierté d’être un acteur de l’évolution humaine, c’est se dire, faire partie de la famille des conquérants et pas seulement des suiveurs.

Rappelez-vous de votre pointe de plaisir, totalement involontaire, quand vous découvrez qu'une grande invention est français, reconnaissez que se plaisir devient « fierté » et s’accroit de façon exponentielle quand l’inventeur est de votre région, cette fiertè gonfle encore si c’est votre ville ou village qui a vue naitre lhe héros, et enfin vous avez du mal à ne pas vous présenter d’abord comme le cousin, le neveux etc  de l’inventeur si vous avez l’honneur de le compter parmi votre cercle familial ou  groupe d’amis très proches.

Ce comportement est profondément humain, aujourd’hui il est de bon ton de le nier, il est pourtant le seul moteur qui fait fonctionner les compétitions de sport, de l’équipe de foot du village, jusqu’au championnat du monde de formule 1, l’appartenance à une des communautés représentées, qu’elle soit géographique (à toutes les échelles), ethnique, religieuse, ou même seulement une communauté de pensée. Cette fierté est le ferment indispensable à la fabrique des supporters, allant malheureusement jusqu’au phénomène « hooligans ».

Au fil du temps, beaucoup ont mis ce merveilleux outil à contrer la voracité du capitalisme sauvage, au service de leurs envies mercantiles.

Qui veut voyager loin sur le bateau qu’il n’a pas construit, va solliciter la charité des « généreux compulsifs » pour réunir le financement qu'il aurait dû tenir des économies faites sur son labeur.

Quand un regroupement de passionnés proposent à leurs compatriotes de partager les fruits de leur réussite et de participer au développement de la société qui est alors devenue la leur, le réflexe, initié par les fainéants opportunistes, présentés plus haut, remplace la situation de partenariat.

En lieu et place d’une saine collaboration actée autour du concept de gagnant/gagnant qui est proposé par la start-up, on constate plutôt le phénomène de la générosité du don fait par des personnes  séduites par l’idée coopérative et surtout par l’amitié qu’ils portent à un ou plusieurs des porteurs du projet.

C’est ainsi que l’on constate des « dons » toujours vraiment très généreux car polluées par l’idée d'abscence contrepartie. En fait ces dons qui devraient être des investissements ne sont qu’epsilon au regard des sommes que leur soutirera le banquier pour investir par exemple 20% de votre assurance vie dans un « fond innovation » (dans lequel se retrouvera peut-être la société ou vous auriez pu investir directement). Des 15% de revenus retirés, vous en recevrez très généreusement 2% avec autant de risques de perte que si vous perceviez les 15% sans intermédiaires. De plus, aujourd’hui la loi Sapin 2 vous expose au double risque de la faillite industrielle et celle qui est beaucoup plus probable (voir Chypre, pays de la zone €uros) la faillite de l’intermédiaire c’est-à-dire l’établissement bancaire.

Pourtant votre réflexe pour sécuriser votre épargne sera de vous tourner systématiquement vers celui qui est connu comme le premier bandit financier de notre système, « La banque »et ses plans d’épargnes qui n’ont jamais enrichis le moindre de leurs clients de base.

Comme dit la « vox populi », cherchez l’erreur. Si quelqu’un peu nous donner la moindre raison fondée ou étayée de ce comportement, nous serions heureux de pouvoir en faire profiter tous nos membres.

 



Dernières infos

  • DÉFI RELEVÉ ! Merci à tous

    lundi 25 septembre 2017
      Défi relevé, nos membres ont fait basculer le suspense dans le sens de la réussite 132% du montant attendu a été atteint. Merci à tous. Cette première levée de fond avait deux fonctions essentielles, la [… Lire la suite]
  • Une fierté sans bornes !

    mercredi 13 septembre 2017
    Les grandes inventions ont toujours eu un parcours chaotique, d’abord en contestation de leur pertinence (souvenir : « Et pourtant elle tourne ! »). Ensuite les propriétaires de [… Lire la suite]
  • IRMA, JOSE les révélareurs

    mardi 12 septembre 2017
    Je suis sidéré par le décalage incroyable des informations « rapportées » ou tout du moins  diffusées par les grands médias et les témoignages des acteurs, bien malgré eux, du drame initié par le [… Lire la suite]
  • IRMA, l'horreur, le deuil et déjà la reconstruction.

    jeudi 7 septembre 2017
    IRMA, quel joli prénom pour désigner un monstre sorti tout droit de l’enfer des météorologues. Aujourd’hui on connait déjà la première dizaine de vies fauchées sur ces petits confettis caribéens que sont [… Lire la suite]
  • Le secret de la longueur de flottaison variable 2° PARTIES!!

    mercredi 6 septembre 2017
    Le vortex (fig1)   « Un bateau ça ressemble à un bateau » !!! Nous avons vu dans la 1° partie qu’il n’en est rien.  Avec notre idée saugrenue [… Lire la suite]

Voir toutes les infos


Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1864