IRMA, l'horreur, le deuil et déjà la reconstruction.

jeudi 7 septembre 2017

IRMA, quel joli prénom pour désigner un monstre sorti tout droit de l’enfer des météorologues. Aujourd’hui on connait déjà la première dizaine de vies fauchées sur ces petits confettis caribéens que sont ces iles autrefois si fortement assimilées à des morceaux de paradis que ceux qui les ont découvert les avait nommées par des noms de saints, St Martin, St Barthélémy (déjà dans le passé une nuit en enfer porte ce nom).

En catégorie 5, avec des rafales à plus de 360 km/h, car il n’existe pas de classement au-delà, depuis plus de 40 heures, IRMA est le cyclone (annexe1) de cette catégorie le plus long jamais enregistré dans le monde par les services météorologiques. "Une telle intensité d'une telle longévité, c'est du jamais vu dans le monde, depuis le début de l'ère satellitaire", il y a une cinquantaine d'années, a précisé à l'AFP Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. Les autres iles de la région que sont Anguilla et Barbuda seraient dévastées à 100% ne laissant aucuns bâtiments debout.

A St Martin, l’Anse Marcel que beaucoup d’entre nous ont connu comme sur la photo A1 n’existe plus. Depuis vingt-quatre heures  l’Anse Marcel est un espace de désolation (photo A2), elle mettra des décennies à retrouver son faste d’antan. Je me souviens des dégâts bien visibles laissés, de nombreuse année après, par le cyclone  IVAN passé sur l’ile de la Grenade en septembre 2004. Ce monstre qui avait atteint lors de son passage le niveau 4 avec des rafales à 200 km/h avant d’atteindre 250 km/h et le niveau 5, était pourtant bien moins dévastateur qu’IRMA.

 Les informations glanées ici et là sont dramatiques et laissent présager du pire.

 

AFP, publié le jeudi 07 septembre 2017 à 12h13

« Scène d'horreur », « cauchemar », « paysage apocalyptique »: les secours s'organisaient jeudi dans les îles caribéennes de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, totalement ravagées par Irma, ouragan d'une violence inédite qui a fait neuf morts et menaçait désormais la République dominicaine

Le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda, territoire indépendant Gaston Browne.

Un neuvième mort a été recensé sur l'île voisine de Barbuda, 1.600 habitants, « totalement dévastée »

Kevin au téléphone sur BFMTV en  parlant de St Barth

« Tout est cassé. C'est terrible, c'est une 

scène d'horreur ».


Manuel Gréaux et Steeven Lacaze deux habitants de Saint-Barth

« C'est comme s'ils avaient enlevé l'âme de Saint-Barth, tout est détruit, les dégâts sont atroces », « On essaie de s'organiser pour survivre »

Daniel Gibbs, président du conseil territorial français,

« Irma a laissé une véritable décharge à ciel ouvert dans le nord des Antilles, en particulier à Saint-Martin, détruite à 95%pour ce qui est du côté français »

Les autorités françaises ont mis en centre d'appel e service  

Irma bat un record du monde dont tout le monde aurait préféré se passer, en catégorie 5 depuis près de 40 heures, est le cyclone de cette intensité le plus long jamais enregistré dans le monde. Irma bat le record du super typhon Haiyan, qui en 2013 aux Philippines avait généré des vents (295 km/h) mais pendant 24 heures « seulement «.

Le deuil à peine fait que la place est à la reconstruction. Reconstruction, oui, mais en pensant avant tout aux petites sœurs d’Irma qui ne manqueront pas de venir faire un tour aux dessus de ces iles. On se rend compte aujourd’hui que la norme n’est jamais suffisante, et chaque fois, que ce soit pour un tsunami, un tremblement de terre ou un cyclone, le suivant détruit la certitude des ingénieurs en présentant un nouveau défi. La jolie « case » en bois ne peut perdurer que sur la carte postale qui nous a fait rêver, ce n’est plus aujourd’hui qu’un tas de bois tout juste bon à se réchauffer (plutôt inutile sous ces latitudes). Il faut impérativement penser sans les œillères de la tradition pour reconstruire. Les nouveaux habitats doivent répondre à un cahier des charges tout nouveau ou la sécurité doit être le critère primordial et l’esthétique, essentiel pour la douceur de vivre, ne doit pas se transformer en projectiles motels.

Nous en appelons à tous les ingénieurs, à tous les architectes, à tous les inventeurs, artisans ou « géotrouvetout » pour proposer (de façon argumentés) les structures « idéales » que nous nous engageons à faire passer à qui de droit pour que l’idée puisse au moins être étudiée.

Vos idées sont de l’or, «l’annexe idéale » que vous avez pensée en est la preuve.

 

 

(Annexe1). Dans la zone cyclonique tropicale de la mer des Caraïbes, en période cyclonique (voir votre contrat d’assurance) nous sommes bien soumis à des cyclones tropicaux (en français) ou des « hurricanes » pour les américains et « Hurrican », (le nom du dieu du mal dans les Caraïbes qui venant lui-même de « Hunraken » dieu maya de la tempête) pour le caribéens.  Très curieusement, le mot cyclone (du grec kyklos, cercle) a été inventé par un anglais, le capitaine de vaisseau Henry Piddington  au 19° siècle. Il avait écrit un ouvrage très complet sur les tempêtes si particulières des Caraïbes en les comparants à un serpent s'enroulant en cercle (kyklos). Seul les français adoptèrent ce mot de « cyclone » et il devint le mot météorologique purement français désignant les tempêtes des Caraïbes. Depuis quelques années, par anglicisme déviant, on parle d’ouragan pour traduire hurricanes et les cyclones des zones maritimes d’influence anglophone comme l’Atlantique Nord et le Pacifique nord Est sont très souvent appelés « ouragan » (nous parlerons bientôt de « l’anti-ouragan des Açores). Les zones qui n’ont pas d’aussi fortes imprégnations anglophones gardent le nom français de cyclone comme pour l’océan Indien et le Pacifique Sud. L’appellation de « Typhon » est associée à zone de géographique Pacifique ouest venant du chinois táif?ng (« grand vent, tempête») qui se prononce taifong. Toutes ces variables ne sont donc soumises qu’à des influences linguistiques qui sont amenées à évoluer.

 

 



Dernières infos

  • Offre de formation suivie d’un emploi de cadre Technique

    samedi 7 octobre 2017
    -   Vous êtes un passionné, vous voulez participer à l’avenir technologique. -   Un bac pro ou équivalent en poche qui nous montre que vous savez apprendre. [… Lire la suite]
  • DÉFI RELEVÉ ! Merci à tous

    lundi 25 septembre 2017
      Défi relevé, nos membres ont fait basculer le suspense dans le sens de la réussite 132% du montant attendu a été atteint. Merci à tous. Cette première levée de fond avait deux fonctions essentielles, la [… Lire la suite]
  • Une fierté sans bornes !

    mercredi 13 septembre 2017
    Les grandes inventions ont toujours eu un parcours chaotique, d’abord en contestation de leur pertinence (souvenir : « Et pourtant elle tourne ! »). Ensuite les propriétaires de [… Lire la suite]
  • IRMA, JOSE les révélareurs

    mardi 12 septembre 2017
    Je suis sidéré par le décalage incroyable des informations « rapportées » ou tout du moins  diffusées par les grands médias et les témoignages des acteurs, bien malgré eux, du drame initié par le [… Lire la suite]
  • IRMA, l'horreur, le deuil et déjà la reconstruction.

    jeudi 7 septembre 2017
    IRMA, quel joli prénom pour désigner un monstre sorti tout droit de l’enfer des météorologues. Aujourd’hui on connait déjà la première dizaine de vies fauchées sur ces petits confettis caribéens que sont [… Lire la suite]

Voir toutes les infos


Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1875